Un travailleur sur 12 est atteint d’Hépatite B au Cameroun

Personnel médical

Une étude réalisée par Médecins sans frontières dans les 10 régions sur près de 2000 prestataires de soins prescrit l’urgence du dépistage et de la vaccination chez cette catégorie de la population sensible à la maladie.

Encore appelée « tueur silencieux », l’hépatite B est une maladie virale qui s’attaque au foie. Les malades qui ne se font pas dépister découvrent souvent qu’ils sont infectés après plusieurs années, lorsque la maladie a déjà causée une cirrhose ou un cancer du foie. Plus de 2 milliards de personnes sont affectées par l’hépatite B dans le monde. L’Afrique fait partie des continents les plus affectés par cette maladie. Avec près de 2 millions de patients, le Cameroun, 2ème derrière l’Egypte, a en particulier une forte présence habituelle (endemicité) de l’hépatite B.

virus hépatite b
Virus de l’Hépatite, un danger pour le foie

Le personnel de santé représente une population sensible. De par le risque élevé d’être infecté dans leur travail, ils peuvent aussi facilement contaminer les patients. C’est pour cette raison que la branche de recherche et d’Epidémiologie de Médecins Sans Frontières, Epicentre et le Ministère de la Santé, ont mené une étude en 2016 pour déterminer le nombre de personnes porteuses de l’hépatite B chez le personnel médical dans les 10 régions du Cameroun. Près de 2000 employés hospitaliers de toutes catégories (médecins, infirmiers, techniciens de laboratoire, brancardiers…) ont été dépistés dans 16 hôpitaux régionaux sur toute l’étendue du territoire.

L’analyse des résultats de ces investigations a démontré que 1 travailleur sur 12 est infecté par l’Hépatite B. Les candidats ont également répondu à un questionnaire pour déterminer leurs connaissances sur les facteurs de risque de la maladie et la vaccination. Il s’avère que 9 personnels de santé sur 10 ne sont pas vaccinés contre l’hépatite B. Les résultats de cette étude démontrent le besoin urgent de campagnes de dépistages et de vaccination de cette maladie au Cameroun, particulièrement dans l’extrême Nord où le nombre de cas était très élevé (24%). Ces activités pourraient être menées dans le cadre du mois des hépatites qui ira du 28 Juillet (Journée Mondiale des Hépatites Virales) au 31 Aout 2018. Cette étude sera publiée dans le prestigieux journal scientifique international « Journal of Viral of Hepatitis » dans son édition d’Août 2018.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s