Greenpeace-Afrique plante des arbres

Journée internationale des Forêts

D’après cette organisation, l’agriculture industrielle est une menace majeure dans les efforts de protection de la deuxième plus grande forêt tropicale, la forêt du Bassin du Congo.

« Les forêts au service des villes durables » est le thème qui a meublé la célébration de la journée internationale des forêts, le mercredi 21 mars 2018. Officiellement, il s’agit d’assurer la conservation, la gestion et l’exploitation des écosystèmes forestiers. Car les forêts couvrent environ un tiers de la planète et jouent un rôle fondamental dans les économies mondiales et nationales. Près de 1,6 milliards de personnes en dépendent pour leur subsistance quotidienne. Au Cameroun, la forêt contribue à hauteur de plus de 4% du produit intérieur brut. Malheureusement, à travers le monde les forêts sont menacées. Les forêts camerounaises subissent le même sort. « Je dirais qu’elle est pillée. Parce qu’on y enregistre de nombreux cas d’exploitation forestière illégale. On a beaucoup de cas de compagnie étrangère qui implémente l’agriculture industrielle. Elles s’étendent de plus en plus. Pour ce faire, cette forêt dense est abattue », affirme Sylvie Djacbou, Coordonnatrice de la campagne agriculture industrielle à Greenpeace Afrique.

greenpeace arbre
Greenpeace-Afrique prêche par l’exemple

En effet d’après cette organisation, l’agriculture industrielle est une menace majeure dans les efforts de protection de la deuxième plus grande forêt tropicale dans le Bassin du Congo en général et au Cameroun en particulier. Dans la région, de millions de personnes dépendent de la forêt pour leur besoins en nourriture, en eau, en matériaux de construction et en médicaments. « La forêt est un don de Dieu qui sert dans la vie des êtres humains et d’habitat pour les espèces. C’est une source de revenu. Il est donc nécessaire de protéger cette ressource dont dépendent les communautés locales et les populations autochtones », plaide-t-elle. C’est dans cet optique qu’à l’occasion de la journée internationale des forêts, Greenpeace a choisi de sensibiliser les jeunes afin d’en faire des ambassadeurs de la protection de la forêt.

foret greenpeace
L’implication des jeunes, une nécessité

A Yaoundé, à côté des activités de sensibilisation à l’intention des jeunes et du grand public sur l’importance des arbres dans la promotion d’un mode de vie sain, Greenpeace Afrique a contribué à la plantation de 50 arbres à la Baptist High School à Awae, en banlieue. D’après Toko Tomika, représentant de cette organisation au Cameroun, le thème de la célébration met en relief le besoin d’espaces verts urbains. L’organisation n’a pas manqué d’interpeller le gouvernement sur la nécessité de mettre en place des politiques nationales qui soutiendront les efforts de sensibilisation sur l’importance des arbres dans nos villes urbaines. Chaque année dans le monde, 13 millions d’ha de forêts sont détruites. Cette destruction est responsable à 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre contribuant au réchauffement de la planète.
Nadège Christelle BOWA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s