20 millions de dollars pour contrarier les stratégies de l’industrie du tabac

Afrique du Sud / Conférence mondiale sur le tabac ou santé
L’annonce est du milliardaire et ancien maire de New-York, Michael Bloomberg à l’ouverture des travaux de la 17e conférence mondiale sur le tabac ouverte ce jour à Cape Town en Afrique du Sud. Le Cameroun participe à ces assises.

La 17e Conférence mondiale sur le tabac ou la santé s’est ouvert ce mercredi 7 mars 2018 à Cape Town en Afrique du Sud. Et déjà, l’on enregistre des engagements lourds de sens pour la continuité de la lutte contre le tabagisme dans le monde. L’une des plus retentissantes de la journée étant celle du milliardaire et ancien maire de New York Michael Bloomberg. En effet, selon Matthew Myers, président de Campaign for Tobacco Free Kids (Ctfk) en français « Campagne pour une enfance sans tabac », le milliardaire lance une ONG chargée de dénoncer « les stratégies trompeuses de l’industrie du tabac ». L’organisation a-t-il affirmé sera dotée initialement de 20 millions de dollars. « Au cours de la dernière décennie, les mesures visant à contrôler la consommation de tabac ont sauvé près de 35 millions de vies, mais (….) l’industrie du tabac s’obstine à trouver de nouveaux consommateurs, en particulier parmi les jeunes », a mis en garde Michael Bloomberg dans un communiqué publié par le site d’information en ligne de Tv5 Monde. Le milliardaire de justifier son engagement en indiquant que : « Nous ne pouvons pas accepter que l’industrie induise en erreur le public pour augmenter le nombre de personnes accro à ses produits ».
Cette ONG précise le richissime aidera à veiller à ce que l’industrie rende des comptes. Baptisée STOP, l’organisation publiera régulièrement des rapports pour détailler les « stratégies trompeuses » de l’industrie du tabac et proposer des « moyens » de lutter contre son influence. Une initiative saluée par l’ensemble des participants à la 17e Conférence mondiale « Tabac ou santé » qui se tient de mercredi à vendredi au Cap, en Afrique du Sud. Parmi eux la Camerounaise, Dr Flore Ndembiyembe, présidente de la Coalition Camerounaise de lutte contre le tabac (C3t), le Dr Pascal Magloire Awono, Secrétaire permanent du Comité national de lutte contre la drogue (Cnld) et secrétaire technique de la Commission multisectorielle antitabac et le journaliste Nformi Sonde du journal The Post, par ailleurs membre du Comité press antitabac (Cpat).

des membres de la délégation camerounaise
De gàd Dr Pascal Magloire Awono (CNLD); Dr Flore Ndembiyembe (C3T) et Caleb Ayong (ATCA)

Faut-il le rappeler, le tabac et ses produits dérivés causent d’importantes pertes humaines dans le monde. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, il constitue en outre une menace pour le développement. Aussi de nombreuses actions sont entreprises pour en limiter la consommation. Au Cameroun, ce sont environ 2 700 décès qui sont enregistrés par an du fait de sa consommation. Et l’un des combat de la C3t dans le domaine consiste en l’adoption d’une loi nationale antitabac conformément à la Convention cadre de l’Oms pour la lutte anti-tabac (Cclat) ratifié il y a plus de 10 ans par le Cameroun.
Nadège Christelle BOWA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s